Font Size

Cpanel
Vous êtes ici : Accueil Récits Halte au massacre !
  • Derniers Articles
  • Stages Hivers
  • Formation SNE
  • Cotisations

Quentin DelavignetteComme chaque année Quentin Delavignette guide de haute montagne U.I.A.G.M. nous propose, pour cet hiver une série de stages.
Vous trouverez ici toutes ses propositions.

Animateur SNEPré-requis : membre du CAB (cotisation « membre alpin »), grimper en tête en falaise depuis au moins 2 ans dans le niveau 4c/5a minimum et maîtriser les bases de l'escalade en tête (emploi de la corde simple, moulinette, relais, rappel, etc.)
Remarques : Celui qui grimpe déjà en second et veut commencer à grimper en tête en falaise doit plutôt suivre le stage du 15 août en précisant qu’il désire apprendre les techniques de base du 1er de cordée.
Voir tous les détails dans la rubrique Infos/Stages/Treks

Halte au massacre !

Dans le numéro 56 de la revue A&A d’octobre 1987, exemplaire retrouvé par hasard dans une caisse de vieux livres à la brocante, j’ai lu cet article écrit par notre ami et ex président Xavier Slypen.

Il traite d’un sujet qui est plus que jamais au centre de l’actualité : la sauvegarde des espèces protégées qui vivent (ou survivent) dans nos rochers et aux alentours.

Dans le cadre des directives européennes Natura2000, l’article de Xavier revêt une importance capitale. Je le livre à votre réflexion.

Ce printemps, par un dimanche pluvieux, je remonte de la Jeunesse et quelle n'est pas ma joie de voir sur le côté du sentier trois belles orchidées. Quel réconfort, Freyr, tant décriée pour ses détritus semés un peu partout, dont les pentes sont ravagées par les descentes hors chemins, Freyr donc vivait encore.

Pas pour longtemps malheureusement. Le dimanche suivant fut ensoleillé. Et ce fut la ruée des grands jours.

Rien ne sert de vous le décrire, vous ne la connaissez que trop bien. Toujours est-il qu'en allant au plateau, je veux aller revoir ces fleurs. Cueillies ! Première tristesse.

Plus tard, sur le sentier de sortie du Pape, je trouve à nouveau deux orchi­dées mais elles aussi coupées et abandonnées sur le chemin. Pourquoi ?

Quels sont les responsables de ce gâchis ? Touristes ? Grimpeurs ? Je ne sais?

Mais ce qu'il faut savoir, c'est que les orchidées sont menacées de dispari­tion, qu'elles sont légalement protégées. Alors, il serait temps de conscien­tiser les gens. A moins que nous ne voulions offrir à nos enfants une nature complètement détruite.

Le problème n'est pas propre aux Fagnes.

A quoi sert de cueillir les fleurs ?

La plupart du temps elles finiront leur vie, oubliées dans la voiture.

Ou alors, sur une table, pour le plaisir égoïste de décorer son "chez-soi", les autres n'ayant plus le droit de les admirer après le passage de ces incons­cients.

Pour éviter cela, pourquoi ne pas adjoindre aux panneaux disposés à Freyr, une affiche montrant les fleurs protégées en Belgique.

En effet, il est évident que même si on sait que telle fleur est en voie de disparition, on n'est pas censé la reconnaître. Par ces affiches, il n'y au­rait plus d'excuses.

Si cela pouvait faire prendre conscience que si l'on veut passer ses week-ends dans la nature, il faut commencer par la respecter, ce serait déjà un grand pas.

Xavier Slypen

A&A n°56 – 10/1987