Font Size

Cpanel
Vous êtes ici : Accueil Récits Orpierre (Toussaint 2009)

Récits

Orpierre (Toussaint 2009)

Toussaint 2009 - Orpierre

Sans rendez-vous formel, c'est un bon petit  groupe du Club qui s'est retrouvé à Orpierre en ce début novembre. Les campings fermés et les journées courtes donnent de bonnes raisons d'opter pour le confort de gîtes ruraux. Il faut dire qu'à Orpierre, cette activité c'est largement développée autour de l'escalade et ce n'est pas le choix qui manque. La météo fut plus clémente que l'année passée. Il y a eu des jours de pluie, mais la neige s'est contentée de saupoudrer les sommets avoisinants et, à l'exception de lieux fort exposés au vent, le soleil nous a offert encore quelques chaudes calories avant l'hiver. Pour celles et ceux qui n'y sont encore jamais allés, Opierre est l'endroit idéal pour appréhender l'escalade en tête : de nombreuses voies de moulinettes mais également de belles voies de plusieurs longueurs avec un équipement pour rassurer les plus inquiets. Les jours où le soleil n'est pas de la partie, la région offre de belles possibilités de randos et les paysages d'automne ont tout pour réconforter les cœurs avec la variété des couleurs chaudes dont la végétation s'est habillée.

Voici trois randos parcourues cette année que je vous conseille de mettre en réserve pour votre séjour afin de transformer un jour de pluie ou de repos des doigts en une belle découverte de cette splendide région.

 

Les Gorges de la Méouge: au départ de Antonaves, suivre l'itinéraire balisé du GR de pays des Baronnies et de Méouge. Il vous fera découvrir les gorges par un sentier suspendu pour ensuite vous approcher de l'eau et d'un pont Roman suivi de la roche coupée par Méouge et du rocher du Château avant d'apercevoir le village de St-Pierre-Avez. Le retour se fait par un sentier balisé jaune coupant la base de la Montagne de St-Cyr au dessus du versant Sud des gorges. Comptez 4 bonnes heures pour un petit 16 km et quelques 600m de dénivelée.

 

Les cols de St-Ange et Ste-Colombe vous donneront l'occasion de découvrir la variété des paysages de ce coin des Alpes de Haute-Provence. Au départ d'Orpierre, commençons par l'ascension du Mont St-Michel qui vous donnera une vue imprenable sur le village et ses rochers, ensuite par un sentier d'exploitation forestière, on atteint le Col de St-Ange qui coupe le fil de la crête de la Montagne de Chabre tel un rasoir coupant en deux le paysage vers l'Ouest. Par le col de la Croisette et le col de Ste-Colombe on rejoint ce charmant village du même nom. Quelques maisons adossées à une lame de rocher les protégeant des intempéries du Nord. Par les lieudits des Chiquets et de Paturle, on rejoint à nouveau Orpierre avec une vue sur le Quiquillon dominant le village qui, dans mon cas, était encadrée par un arc-en-ciel complet de toute beauté. Comptez 6 bonnes heures pour environ 24 km et 1200m de dénivelée.

 

Pour compléter votre entraînement, Michel nous a testé un parcours pur style: Après l'ascension du Mont St-Michel et du col de St-Ange, on peut rejoindre les dessus de Laragne par des chemins forestiers pour ensuite parcourir toute la crête de la Montagne de Chabre et redescendre par le GR jusqu'au village. L'horaire sera fonction de votre 'compas' (Michel l'a fait en 10h40 heures) pour enfiler ses 36km et 3700m de dénivelée.

Pierre Ciparisse

 

Etaient à Opierre cette année: Véronique Binet, Georges et Mary Boland, Nadine et Philippe Bonte, Eric Cavelier, Jacques Defoux, Bernadette Dupont,  Katrine Lux, Roger Souris, Bernadette Vandijk,  Marie-Agnès Maufroid, Michel Vanbecelaer, Claire Vanderhaegen et Pierre Ciparisse.