Font Size

Cpanel
Vous êtes ici : Accueil Téléchargement Horizon Vertical
Haut

Horizon Vertical

 Bulletin périodique trimestriel du
Club Alpin Belge Namur-Luxembourg A.S.B.L.

Bonjour à tous,

Une petite revue avant vos vacances est toujours la bienvenue.

Si vous ne le savez pas déjà, je vous annonce le décès de Georges Janty qui a été président du Club Alpin Belge ainsi que secrétaire et trésorier du CAB Namur-Luxembourg. Il a fait énormément pour notre club, il est également à l’initiative de l’acquisition du refuge « Le Chamois » à la Bérarde. Je vous suggère d’y aller faire un tour cet été, vous pouvez y faire de nombreuses randonnées, courses de rocher et d’alpinisme. Vous en apprendrez encore beaucoup plus sur Georges Janty dans notre article…

Une page se tourne au CAB Namur-Luxembourg ! Agnès Renard, c’est un des piliers de notre Cercle qui s’en va. Elle a décidé de passer la main, après de très nombreuses années de bons et loyaux services !

Elle quitte le Conseil d’administration, mais elle continue d’assurer la coordination des randonnées. Merci Agnès !

L’année 2021 se termine avec les festivités, les sorties…, le retour de la neige et toutes ses joies (ski, raquette, cascade de glace, alpinisme,…)

Que de beaux projets si le Covid nous laisse tranquille… Croisons les doigts !

Les randonnées continuent toute la saison. Je vous rappelle notre traditionnelle randonnée de Noël le 12 décembre 2021 à Chapois, avec son intermède festif à midi.

20 secondes avant minuit

C’est parait-il le moment où l’homme surgit si on visualise l’histoire de la terre comme sur une montre de 24 heures.

Notre expérience à nous tellement importante pour nous-mêmes prend tout à coup une autre perspective.

On peut diviser l’histoire de la terre en ères géologiques ou en éons...

Bonjour à tous,

Après la pluie le beau temps..., après ce manque de liberté, les éclaircies arrivent... On espère pouvoir sortir de cette léthargie, les vacances approchent et les projets commencent à devenir réalistes.

La météo aussi va devenir meilleure. Avec ces deux ingrédients, en route vers de beaux projets de randonnées, d’alpinisme et d’escalade à l’étranger... Enfin retrouver les amis et les aventures... on croise les doigts !

Bonjour à tous,

Encore et toujours le confinement……Ce foutu virus ne nous a pas encore lâchés ! Heureusement, la bulle en extérieur passe à 10 personnes, c’est mieux ! En effet, l’escalade, l’alpinisme et même la randonnée se font à plusieurs… et les moments de partage font partie de nos passions.

Et malgré cette situation, les choses bougent dans notre club.

Bonjour à tous,

Voilà une revue qui tombe à pic en cette période de reconfinement, période difficile pour se rencontrer et partager les nouvelles de notre club… Foutu Covid ! …. J’espère que vos familles se portent bien.

J’espère qu’au moment où vous découvrirez la revue, la situation aura évolué positivement.

Tous les rêves que l’on ne faisait plus
Tous les rêves que l’on croyait perdus
Il suffit d’une étincelle pour que tout à coup ...

Les rêves sont en nous

Pierre Rapsat

Le CAB Namur à la frontière entre sport et aventure : l’expérience de la nature, nous y engouffrer pleinement, librement.

                      Bonjour à tous et toutes, cher(e)s « confiné(e)s » ou « ex confiné(e)s »,
J’espère que tout le monde se porte bien et que tous vos proches sont en bonne santé !
A l’instant où j’écris ce petit mot, je ne sais pas comment la situation va évoluer… J’espère juste que cela va s’arranger !
Un grand merci à tous ceux qui sont au « front » durant cette période difficile ! Courage à ceux qui sont en difficulté suite à cette situation.

..........

L’alpinisme, l’art de gravir des sommets et des parois en haute montagne, est entré au patrimoine immatériel mondial de l’UNESCO. Cette pratique sportive a été promue par l’Italie, la Suisse et la France auprès du comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, dont la réunion annuelle s’est tenue au mois de décembre 2019, à Bogota/Colombie.

Jean Giono: « Surtout pas d’appareil photographique, caméra et ainsi de suite: les plus beaux paysages ne se captent pas dans les boîtes, ils s’installent dans les sentiments » …

De même Sean Penn, photographe pour Life dans le film de Ben Stiller (la vie rêvée de Walter Mitty) ne photographie pas le léopard des neiges qui apparaît enfin après des années de quête…

Nous avons tous connu ce moment où le doigt sur le déclencheur, nous posons l’appareil et nous nous laissons imprégner par la magnificence de l’instant.

Vivre le moment présent, jouir de cette éclaircie que la vie nous offre.

Renoncer pendant cette éclaircie à la vie trépidante, à la quête de la performance, aux médias, aux news, au stress … et se poser dans la lumière de cette image qui nous comble les yeux et l’âme.

« C’est trop beau » ne peut pas être enfermé dans une boîte, ni couché sur le papier, juste se laisser submerger par ce cadeau de la nature.

Est-ce dans le bouquet que la fleur est la plus belle ou bien dans le pré, quand on s’est mouillé les pieds pour aller la chercher ? Thoreau

Au propre comme au figuré, les vacances d’été sont, pour beaucoup d’entre nous, le moment de se mouiller les pieds en montagnes. Malgré le souffle court, les tendons douloureux, les difficultés ou la peur parfois, marcher, grimper, se couper du monde et se reconnecter à la nature restent l’ADN de notre club. Et quoi de mieux qu’une bonne « bavante » pour revenir à plus de simplicité, profiter de l’instant et rentrer ressourcé, des grands espaces plein les yeux…

« Nous avons dégusté notre premier ragout de marmottes… » annonce mon vieil ami valaisan.

Bigre, je ne souhaite pas goûter ce plat et je ne veux pas entrer dans les détails de cette chasse réglementée.

Les marmottes, c’est l’éveil au printemps, les paysages qui verdissent, les fleurs qui s’épanouissent, les chemins qui s’ouvrent aux randonneurs et aux alpinistes.

Les marmottes sortent de leur longue hibernation et courent de terrier en terrier, sifflant au moindre danger. Un seul cri pour signaler un danger imminent, plusieurs cris pour un danger plus lointain.

Elles sont certainement le plus joli emblème des alpes et sont très sympathiques avec leur aspect de petit ours en peluche.

CONFERENCE-PROJECTION

Vendredi 29 mars 2019 à 20h00

Centre sportif ADEPS « La Mosane »

Allée du Stade, 3 à 5100 JAMBES

Pierre Gaspard, l’homme qui parcourait la planète avec son chien

CONFERENCE-PROJECTION

Vendredi 18 janvier 2019 à 20h00   Centre sportif ADEPS « La Mosane »  Allée du Stade, 3 à 5100 JAMBES

Pas à pas sur les sentiers du Grand Paradis : une histoire racontée en images par Dimitri Crickillon

Le Limbourgeois Paul Hegge a atteint, le 21 juillet, le sommet de la montagne K2. L’alpiniste de 51 ans est le premier Belge à avoir gravi la cime de la deuxième plus haute montagne du monde, qui se dresse à 8.611 mètres d’altitude.

Je rêve, assise face aux 4000 du fond de vallée et il est bon de garder dans son cœur « des cimes que seul notre esprit s’autorise à arpenter et qui continuent de fleurir en nous, exhalant leur parfum de mystère … » (Stéphanie Bodet)

Comment t’expliquer, mon amie, que lorsque la vie devient trop douce chez nous, il faut s’en extraire et éprouver ces sensations qui te sont familières, le froid et la fatigue ? Stéphanie Bodet- A la verticale de soi.

Petit ou grand, tout voyage commence par la pensée. Préparer un itinéraire de randonnée,   compulser des cartes et des topos, vérifier son matériel ou réserver des nuitées en refuge sont autant de promesses d’aventures et de moments partagés, parfois loin de notre zone de confort. Plus que de simples préparatifs, ils sont la perspective de s’élever, de respirer et de redécouvrir des espaces grandioses. Comme si le premier bénéfice de la montagne était ce besoin irrésistible d’y retourner….

Premier édito de cette année 2018: merveilleuse année à tous, accompagnée de belles sorties et bienvenue aux nouveaux membres ! Nous remercions Jean François Delvigne qui a assuré avec brio la présidence de notre Club, bonne suite JF ! Un bel hiver cette année, que de neige ! Elle réalise le bonheur des randonneurs à ski et autres sportifs de la poudreuse … La neige s’amoncelle, quelques villages isolés en fond de vallée vivent au ralenti attendant l’ouverture des routes, le silence ouaté est régulièrement perturbé par le déferlement des vagues neigeuses qui tracent leur chemin à toute vitesse et ensuite revient le calme absolu … soyez prudents et profitez bien de ce bonheur d’hiver !

« La montagne offre à l'homme tout ce que la société moderne oublie de lui donner »
Le dernier numéro d’HV clôture l’année avec les premières neiges qui couvrent déjà les paysages montagneux.
On apprécie la douceur des randonnées sur cette couverture blanche qui rend la montagne encore plus silencieuse.
Un troupeau de chamois passe devant moi, douze ou plus et bientôt, plus que leur trace dans la neige. Je prends plaisir à la suivre, très vite elle s’estompe et je retrouve la blancheur éclatante sous le soleil.
Je m’enfonce dans la poudreuse fraîche, je me suis laissée prendre par cette première neige, au loin un randonneur à ski monte gentiment et me laisse songeuse...

Souvent une ascension est née d'un rêve, d'une exaltation, d'un désir spontané, parfois irraisonné : un joli nom, une forme, une histoire, un souvenir et nous voilà à l'ancre d'un sommet ; mais vient le temps où il doit devenir un calcul, le rapport précis entre le but et les moyens de l'alpiniste ; de ce rapport découle la décision. L'alpiniste doit toujours se rappeler cette formule, déplaisante à énoncer dans sa sécheresse, mais capitale, car elle conditionne le départ. En cet instant, plus de charme dans ce monde enchanté, plus de poésie dans cet univers ; d'un froid calcul dépendent la vie de l'alpiniste et celle de ses compagnons. Mais qu'il est beau ce dialogue intime entre l'homme et les forces de la nature !
(La montagne est mon domaine. Gaston Rébuffat)

 

 
 
Powered by Phoca Download